Pour une location d’appartement ou de maison, il est aujourd’hui des plus courants de faire appel à un garant, une personne se portant caution auprès du propriétaire. De manière générale, il s’agit, pour des parents, d’aider un enfant à s’installer dans son logement, en lui permettant d’avoir un bon dossier de location, quelques fois, il s’agit d’apporter de l’aide à un ami, un proche, un membre de la famille. Toutefois, le fait de se porter garant n’est pas un acte à prendre à la légère, quand ce dernier peut être des plus lourds de conséquences. Retour sur la notion de garant, de caution locative.

Se porter garant pour un logement, deux modalités possibles.

De manière générale, le fait de vous porter garant pour un proche, signifie que vous devrez assumer le montant des loyers auprès d’un propriétaire, dans la mesure où un locataire ne serait plus en mesure d’assumer ses différentes charges. Cela n’est donc pas un acte de toute légèreté quand il s’agit parfois de devoir faire face à plusieurs centaines d’euros d’impayés…

Il existe deux manières différentes de se porter garant : la caution solidaire ou la caution simple. Dans le cadre d’une mise en place d’une caution solidaire, cela signifie que le ou les garants sont solidaire des dettes pouvant être engendrés et ceux, au même titre que le locataire. Pour une caution simple, il s’agira pour un propriétaire d’utiliser les biens d’un locataire dans le cadre de loyers non payés, avant qu’il ne faille demander la participation de la personne s’étant portée garante.

Attention, il est important de préciser que dans le cas d’un logement en colocation, la caution s’applique pour le montant global du loyer. Ainsi, si une personne venait à se retrouver sans le moindre colocataire, dans l’incapacité de payer ses loyers, ce serait donc aux garants de supporter le poids de cette location.

Une caution valable, un document précis pour un dossier de location

Avant toutes choses, il est essentiel de prendre le temps de réfléchir au fait de se porter garant ou non pour un proche. En effet, certaines personnes se sont, malheureusement, retrouvées face à des complications d’ordre financières suite aux déboires de leurs proches, quand ils étaient alors obligés d’en assumer les conséquences.

Si vous souhaitez vous porter garant, caution solidaire pour un proche, prenez soin de bien vérifier les clauses du contrat de location.

Nous vous conseillons tout particulièrement de demander au propriétaire du bien de prévenir d’éventuels problèmes dès le premier mois de loyer non versé; cela permet alors d’éviter qu’une lourde dette ne s’accumule.

Sachez également, que dans l’optique d’un acte de cautionnement valide, il faudra que ce dernier portes différentes mentions manuscrites telles que :

– Les conditions sous lesquelles il est possible de résilier le bail

– Le montant des loyers mensuels à verser au propriétaire

– L’article 22-1 sur les conditions de résiliation de l’engagement pris.

Prenez donc soin d’établir un bon dossier de location en ligne en accordant une importance de taille à la mise en place d’une caution solidaire, dans le choix de vos futurs garants.